AUBUSSON X TOLKIEN

Mae govannen (ou bonjour en elfique)

En bonne habitante (et fière de l’être) de la Terre du Milieu, je vous fais découvrir aujourd’hui, et en inédit, la première exposition entièrement dédiée à l’imaginaire de JRR Tolkien, le célèbre auteur du Hobbit et du Seigneur des anneaux.

One Ring to rule them all, one Ring to find them,
One Ring to bring them all and in the darkness bind them

– AUBUSSON TISSE TOLKIEN –

Véritable projet d’envergure, en préparation depuis 2012, il est le fruit d’un partenariat entre la Cité Internationale de la Tapisserie et le Tolkien Estate. L’ambition franco-britannique se matérialise par la réalisation, sur quatre ans, d’une tenture de treize tapisseries et d’un tapis adaptés de quatorze œuvres graphiques originales de Tolkien.

C’est emplie d’un sentiment de fierté que j’ai pu, hier soir, participer et assister à l’installation – en présence du président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset et du député européen Jean-Paul Denanot, des conseillers départementaux et autres élus locaux ainsi que d’une professeur d’Histoire de l’Art à Oxford (que j’ai démarchée pour ma carrière à venir) – et à l’ouverture du nouvel espace dédié à ce projet dans un atelier de lissier, reconstitué pour l’occasion.

Plongez au cœur du l’univers fantasy de Tolkien : les illustrations ont été faxées en HD depuis la Bodleian Library de l’Université d’Oxford, lieu de conservation des œuvres graphiques de l’écrivain britannique. Du Hobbit au Seigneur des anneaux en passant par les Lettres du Père Noël (recueil écrit et illustré entre 1920 et 1942), l’exposition permet d’admirer le réel talent d’illustrateur de Tolkien, passion qu’il cultive depuis son plus jeune âge.

S’agissant du tissage pour la tenture de treize tapisseries, c’est la méthode d’Eli Maingonnat, ancien directeur de l’Ecole nationale des Arts décoratifs d’Aubusson et contemporain de JRR Tolkien qui a été retenue : d’un point de vue technique, la gamme chromatique est restreinte à l’emploi exclusif de couleurs pures pour arriver à établir un nuancier caractéristique pour la ligne directrice de la tenture.

Le tapis, modèle elfique, sera quant à lui réalisé sur un métier à haute lisse selon les techniques employées par les voluteuses aubussonnaises.

L’œuvre, dans son ensemble, représentera environ 130m2 de tissage. Pour le lancement de la tenture, la première tombée de métier de la (première) tapisserie intitulée « Bilbo comes to the Huts of the Raft-Elves » (tiré du chapitre IX du Hobbit) est estimée au début du printemps 2018. Je vous invite donc à revenir en Creuse à ce moment-là pour la découvrir.

Ce projet, exceptionnel et unique en son genre représente ce que pourrait être une grande tenture narrative d’aujourd’hui.

Une fantastique virée dans le monde du courageux Bilbo qui vaut le détour!

XX

A.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s