THE BECKET PICTURES AU FRAC AUVERGNE

Holà chers bougnats !

Quel plaisir de retrouver son chez soi! Après une semaine d’exil à Aubusson, où je suis actuellement en stage en conservation et restauration textile (franchement je me fais trop plaiz, je vous prévois quelques articles pour vous présenter mon travail), je suis rentrée chez mes parents ce week-end et quelle joie j’ai eu à retrouver les volcans sur la route, à ce moment précis je savais que j’étais enfin à la maison.

Aujourd’hui je vous fais une petit review culturelle, après ma visite de l’exposition des photographies de Gregory Crewdson au FRAC Auvergne, près de la place de la Victoire.

Hier, après avoir déjeuné à la crêperie Le Wylder située au dernier étage du centre Jaude 1, mon amie Méguy (étudiante à l’école des Beaux Arts de Clermont) et moi-même avons décidé de profiter de ce beau temps non pas à flâner au jardin Lecoq (comme la plupart des clermontois ces derniers temps), mais aller admirer l’œuvre de Gregory Crewdson , exposée pour la première fois dans une institution française!

 En gros au FRAC ça donne quoi ? Un rez-de-chaussée exposant la série Fireflies, des photographies de lucioles, prises de nuit sur une durée de deux mois pendant l’été 1996. A l’étage est exposé Cathédral of the Pines (2013-2014), une série de photographies mises en scène et pensées comme un cadrage de cinéma : en regardant en détail, les décors et accessoires sont présents pour raconter une histoire différente pour chaque cliché : un homme allongé dans son lit avec une boite de comprimés sur sa table de chevet ; deux femmes installées dans un canapé avec des meubles manquants etc. On peut lier les photographies entre elles : des pompiers en train de chercher quelque chose sur un lac gelé, en parallèle avec un cliché représentant des personnes installées à la pêche sur un lac gelé : on peut se demander si ces personnes n’auraient pas traversé la glace.

Instasize_0610195007-1

Instasize_0610194904-1

 

Instasize_0610194932-1

Instasize_0610195047-1
Ambre – « Mais Méguy, cette femme ne porte pas de culotte! »

Instasize_0610195030-1

Deux séries photographiques énigmatiques, où la nudité n’est pas un problème. Encore une très bonne exposition made in FRAC Auvergne. L’œuvre de Gregory Crewdson nous fait réfléchir et ça fait du bien.  Retrouvez l’exposition The Becket Pictures au FRAC (6 rue du Terrail à Clermont) jusqu’au 17 septembre.

XX 

A.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s