VACANCES ROMAINES

Après des mois de lassitude et de flemmardise j’ai décidé de me reprendre en mains et ainsi de vous concocter de nouveaux bb articles sur des choses plutôt cools que j’aimerais vous faire partager. Alors pour bien terminer les vacances d’hiver, je reviens en force avec un nouvel article ! Un City guide spécial rital !

Il était prévu que l’on passe une semaine jour pour jour top chrono à Rome…mais le grand gars là haut en a décidé autrement…

Avec un retard de 45 minutes au départ de CLF l’arrivée à Saint Exupéry pour un décollage imminent était menacée. Après le rachat de billets d’avion (ouais on est des meufs yolo-blindées) on refait le checking :

– « Carte d’identité ?

– Check !

– Carte d’étudiante ?

– Double check !!

– Appareil Photo ?

– Triple check !!! » – on était prêtes.

C’est donc après un échec cuisant, le ratage d’un avion, un week-end lyonnais improvisé et DEUX JOURS de perdus sur notre programme que nous embarquons pour Rome la Ville Monde.

Une fois installées dans l’avion, quelques ptits snaps des Alpes enneigées, un léger passage au dessus de la Méditerranée et 1h15 de vol plus tard nous arrivons à l’aéroport de Rome, plus précisément Fiumicino. Ptit hic celui-ci ce trouve à 15km de la capitale en train…Alors première galère :  trouver des billets ce qui implique de parler italien : chose promise chose due…toute la semaine j’ai parlé… anglais! Les billets enfin trouvés,  nous rejoingnons la gare de Roma Nomentana la plus proche de notre Airbnb gratis (c’est ça d’avoir des contacts).

Instasize_0306185405

JOUR 1

Levée aux aurores, sapées comme jaja (même en mode touriste on ne néglige pas le style) on décide de rallier le centre de Rome – notre destination : Piazza Venezia.

Alors pour faire simple…la T2C sur Clf ou bien encore la RATP à coté ce sont des balèzes – à Rome tu ne trouves pas de plans des transports en commun, ni d’affichages des horaires, c’est le gros yolo quand t’arrives à chopper le bon bus (pour nous le 60) t’es grave refait !

Une fois arrivée à destination, on tombe sur l’énorme monument en l’honneur du Roi Victor Emmanuel II dixit la machine à écrire, ptites photos, on aperçoit la colonne de Trajan. Journée 100% touriste du centre historique : on remonte la Via del Corso, on tourne à droite, on tourne à gauche et là on tombe sur le Panthéon (on se dit bénie des dieux), après avoir admiré cette église et son oculus on décide de se rendre Piazza Navona, entre temps on fait une escale par l’église Saint Louis des Français : trop refaites on entre et on découvre la Chapelle Contarelli où sont exposées deux peintures de Caravage et une de Carrache – le rêve pour deux étudiantes en histoire de l’art qui ont passées tout un semestre à les étudier.

Instasize_0307081511

Une fois sur la Piazza Navona on se prend en photo comme de vraies touristes sur les bords des fontaines du Bernin (ptit kiff on avait regardé Anges et Démons la suite du Da Vinci Code qui se passe à Rome et donc on a tenté de retrouver les différents lieux).

La faim nous guette, on décide de se laisser porter jusqu’au quartier de Campo dei Fiori, où se tenait auparavant le marché aux fleurs romain. Aujourd’hui, sur la grande place on trouve un petit marché qui propose  des produits italiens de très bonne qualité, bordé de ptits restaurants où l’on se pose pour dévorer nos premières paste.

Instasize_0306190306

instasize_0221000246

Une fois rassasiées, on décide de rejoindre le Palais Farnese (l’ambassade de France) pour tenter de percer les secrets de ses jardins…hélas impossible d’y pénétrer sans autorisation ou rendez-vous, déçues comme tout, on repart en longeant le Tibre et là on tombe sur le « pont pleins de statues » ou le Pont Saint Ange. La visite du château Saint Ange était seulement un plus dans notre programme mais vu qu’on était là autant tester : la peur de se faire jeter car on n’avait pas pris de ticket à l’avance, comprenant strictement rien aux affichages, on essaye de passer gratuitement avec nos cartes d’étudiantes…et c’est avec succès qu’on apprend que grâce à notre licence on a l’entrée gratis (refaite de ouf et gros soulagement pour mon portefeuille). On monte jusqu’au sommet, ptit toit terrasse pour admirer une magnifique vue panoramique sur Rome. De là haut, on aperçoit un immeuble tout vitré avec une sorte de grosse motte de terre derrière…c’est le Mausolée d’Auguste. On redescend à toute vitesse, en arrivant devant, déçues car fermé pour rénovation, on découvre dans cet immeuble immaculé l’Ara Pacis Augustaé (autel de la paix d’Auguste), on pousse les portes du musée et rebelote c’est GRATOUIIIIII !

instasize_0221000321

Le reste de l’après midi la flânerie nous entraîne jusqu’à Piazza del Popolo et le café Canova Tadolini, un café musée que j’avais repéré sur Pinterest avant de partir et qui se trouve Via del Babuino. A la nuit tombée, on revient sur nos pas direction Piazza Venezia, on réussit après mille tentatives, à trouver la fontaine de Trevi, magique au clair de lune.

JOUR 2

Réveil en fanfare, pieds en compotes on décide de partir à l’assaut de la villa Borghèse, n’ayant pas réservé de billet on tente quand même. Direction la trinité de mont, on se pose, se prend en photo comme Audrey Hepburn dans Vacances Romaines. Nous découvrons le Palais Médicis aussi connu comme étant l’Académie de France à Rome (le lieu le plus emprunt à notre admiration). Arrivée à destination : le parc de la villa Borghèse se trouve être une bouffée d’oxygène dans l’animation romaine. Ça change de Lecoq, des hectares de verdure mêlées à des copies de statues antiques. Magnifique balade, on rejoint la dite Galerie Borghèse : on se fait jeter une première fois, alors on décide d’aller visiter la galerie nationale d’art Modern et Contemporain un peu plus bas ou j’ai la surprise de découvrir un ready made de mon bb Duchamp et un Kilmt. Après quelques heures d’admiration on se dit qu’on va retenter la galerie Borghèse…deuxième échec et déception totale à l’idée de ne pas pouvoir admirer les chefs d’œuvres du Bernin, de Titien ou encore de Caravage.

Instasize_0306185439

20170221164430_IMG_0921

Alors gavées comme jaja, on décide de redescendre Piazza del Popolo pour visiter les églises Santa Maria del Popolo et Santa Maria dei Miracoli. Puis notre journey  se poursuit part Piazza di Spagna et on termine notre journée par la fameuse fontaine de Trevi, où l’on décide cette fois de s’arrêter, de prendre quelques photos (j’ai négocié un pola à un ptit paki pour 1 euro) et de faire comme quelques millions d’abrutis : jeter une pièce dans ladite fontaine.

Instasize_0306190207

At the end of the day on décide de ramener des Pizzataglio, à notre Airbnb  (pizzas vendues au poids ou à la part, c’est pratique on peut tester pleins de gout pour un prix très raisonnable).

JOUR 3

Ça y est ,le moment qu’on attendait est enfin arrivé ; après deux ans d’études acharnées nous allons enfin découvrir le passé antique de Rome. Arrivées Piazza Venizia, la carte sd vidée et la batterie chargée on se dirige au Colisée…cette fois on n’a pas fait les choses à moitié, on avait retenu nos billets, valables aussi bien pour le Colisée + le forum romain + le Palatin (la folie toute une journée à crapahuter dans les vestiges archéologiques). On s’avance pour changer nos « voucher » et là…C’EST LE DRAME…on s’est trompée de jour, notre réservation n’est donc pas valable, ni échangeable (on est maudites jusqu’au bout), 27 euros dans le boule ; on se concerte et yolo on décide de faire la queue pour racheter des billets (ouais on est rodées maintenant). Mille merci mon Dieu ! Encore une fois notre carte d’étudiante en histoire de l’art nous sauve la vie, entrée gratuite!

Instasize_0306185930

Chose à retenir : si vous êtes étudiant en Histoire de l’art ou en écoles d’art style Beaux-arts, les musées et monuments romains vous sont accessibles GRATUITEMENT ce qui n’est bien entendu pas indiqué sur les sites de réservations de billets

Entrée dans l’arène telle Russel Crowe dans Gladiator, c’est magique, énormissime ; mon ptit kiff poser des questions bien reloue à des guides français pour tenter de les piéger (car oui je me souvenais de mon cours à 100%).

Instasize_0306185217

Pour la pause déjeuner… on n’a pas lésiné sur les moyens : une pizzeria aux pieds de l’amphithéâtre avec ptit verre de vin blanc italien – ambiance vitrine Pinterest.

Rassasiées on se met en marche pour les forums ; L’arc de Titus passé (ptit snap pour nos camardes de TD) on déambule sous le soleil, au travers des ruines, sans oublier de photographier chacune des pierres foulées.

Instasize_0306185517

Instasize_0306190053

Avant que la nuit tombe on décide de s’écarter du Rome antique pour aller visiter deux des sept basiliques de Rome : Saint Jean en Latran (la basilique du pape – aussi bien gardée qu’une ambassade avec portes magnétiques toussa toussa) et Sainte Marie Majeur.

JOUR 4

Dernier jour à Rome et il nous reste tellement à faire : on finit par le Vatican, plus particulièrement par les musées du Vatican (là encore on avait eu l’intelligence de retenir  nos billets). On décide de faire le trajet à pied en partant de Piazzia Venezia en direction du Vatican (vous avez un bus qui vous y amène directos -64- mais c’est la caverne d’Ali baba pour les pickpockets), chose toute simple…pas pour nous, perdues une fois n’est pas coutume, on arrive à rallier le Tibre, arrivées près de la place Saint Pierre, un guide Russe (normal je suis polyglotte) nous indique le point de rendez-vous pour les musées du Vatican. Flippe total notre billet été marqué d’un horaire ce qui a entraîné une course effrénée sur 300m, un sprint, un slalom entre les touristes et vendeurs ambulants autour de la muraille. Arrivées en sueur mais toujours avec classe, et tout de même après 20mins de queue (même avec nos billets coupe-file) nous découvrons tous les trésors Italiens : les retables de Giotto, la Transfiguration de Raphaël, le groupe du Laocoon, l’Auguste de Prima Porta et bien entendu après avoir traversé galeries puis couloirs : la Chapelle Sixtine (thug comme je suis j’ai bravé les gardes italiens pour quelques clichés des fresques du Pérugin et de Michel Ange).

Instasize_0223221615

En sortant, après un court déjeuner dans le seul restaurant de Rome où j’ai pu trouver des pâtes au pesto, direction la place Saint-Pierre. 15h déjà 600 personnes qui font la queue pour pouvoir entrer dans la Basilique. Après une petite concertation, quelques photos de touriste, on met en place notre plan machiavélique :

– «  Clotilde votre mission si vous l’acceptez est de vous infiltrer dans la queue, devant ce groupe de touristes chinois (comme ça s’ils t’insultent t’en saura rien) et de faire mine de me chercher, pendant ce temps,  jvais prendre quelques photos de la colonnade et je reviens ni vue ni connue.

– Blc on est des thug ! »

Instasize_0306190359

–  J’aimerais m’excuser au près des 535 personnes que nous avons délibérément grujés. Cordialement Ambre –

L’entrée dans la basilique la plus grande du monde : San Pietro, ptit signe de croix oblige, je me sens toute riquiqui face à la monumentalité du monument, j’ai la chaire de poule, ptit baiser sur le pied de Saint Pierre, passage obligé devant la Pieta (vitrée) de Michel Ange, le baldaquin du Bernin. Mon amie me fait même une surprise et m’amène dans la crypte. A la sortie j’avais qu’une seule envie,  me retaper l’intégrale de The Borgias. J’ai même pas tenté la petite photo souvenir avec les gardes suisses, on a plutôt opté pour la photo des points cardinaux autour de l’obélisque comme dans Anges et Démons.

On dit au revoir à François, puis on se dirige vers le centre-ville, direction le Campo dei Fiori pour une dernière petite glace avant le grand départ.

Nombre de glaces ingurgitées : 6 /4j

Nombre de Pizza engouffrées : nombre inconnu

Instasize_0306185616

Rome fait partie des plus belles villes du monde, véritable musée à ciel ouvert il y en a pour tout les goûts. Si vous pensez que c’est une de ces villes pour les couples de jeunes mariés en lune de miel, vous faites fausse route ; c’est une très bonne destination poste break-up difficile…les ritals ça aide à oublier tmtc.

xx A.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s